Qu'est-ce-que la franchise ?

Tout ce qu'il faut savoir pour ouvrir une franchise.

La Commission européenne définit la franchise selon les directives de la Loi Doubin n°89-1008 du 31 décembre 1989 et de son décret n°97-337 du 4 avril 1991. La Loi Doubin réglemente les contrats de franchise ainsi que l'ensemble des réseaux de distribution et de services.

On appelle donc franchise un mode de commercialisation de produits et/ou de services par lequel une société dénommé "franchiseur" autorise une autre entité (un entrepreneur indépendant) appelée "franchisé" à exploiter son entreprise conformément au concept qu'elle a mis en place. Le franchiseur permet donc au franchisé en échange d'une rémunération directe ou indirecte à commercialiser ses produits ou services spécifiques en vertu d'un contrat de collaboration. Le franchisé s'engage, en contrepartie, à respecter les règles du réseau de franchise et notamment sa stratégie commerciale.

Franchiseurs et franchisés sont juridiquement et financièrement indépendants. Le franchiseur doit être propriétaire, détenteur d'une marque et d'un savoir-faire transmissible. Son concept préalablement testé dans un ou plusieurs sites pilotes doit pouvoir être reproduit.

Le contrat de franchise comprend à minima :

  • Le droit d'utiliser une enseigne ou un nom commun.
  • Une présentation uniforme des locaux et/ou des moyens de transports définis contractuellement.
  • La transmission du savoir-faire du franchiseur afin que le franchisé puisse exercer au mieux son activité.
  • La mise à disposition d'une assistance commerciale et/ou technique pendant toute la durée de l'accord.

Des avantages pour les deux parties

Le concept de franchise permet, entre-autres, au franchiseur de renforcer sa visibilité et de conquérir plus vite son marché en développant sa marque ou son enseigne sur des territoires éloignés de son siège. Il profite ainsi de la connaissance qu'ont les entrepreneurs locaux de leur secteur. Développer un commerce en franchise revient beaucoup moins cher qu'implanter des succursales. Les franchisés sont parfois déjà propriétaires d'emplacement introuvables par ailleurs.

L'entrepreneur indépendant tire aussi lui aussi certains avantages d'exercer son activité en franchise. Il peut créer son entreprise tout en bénéficiant d'une expertise, d'un savoir-faire reconnu, du business model et de la notoriété de la marque du franchiseur. En s'affiliant à une enseigne, le franchisé limite ainsi de nombreux risques inhérents à la création d'entreprise.

La franchise se révèle donc pour les deux parties comme un excellent levier de développement.

Conseils avant de s'engager

Avant de s'engager, le candidat à la franchise doit vérifier la fiabilité du réseau de franchise qu'il prévoit de rejoindre. Il lui est conseillé de s'assurer de la réussite du concept sur au moins 3 points de vente pilote pendant une durée minimum de trois ans.

Il doit également tenir compte de ses réelles motivations, de ses qualités en tant que chef d'entreprise, de ses aptitudes de manager, de commerçant et de commercial. Pour lancer son réseau, il lui faudra mettre en place de nouveaux départements au sein de son entreprise, installer et gérer des équipes ainsi que des produits et/ou services commercialisés par le réseau.

Le futur franchisé est, pour résumer, à la fois un créateur, un gestionnaire, un visionnaire, une personne qui possède le sens du produit et le goût de l'innovation. Pour résumer, un vrai chef d'entreprise. 

Dernier point, le candidat à la franchise doit aussi considérer son attirance pour l'activité exercée par l'enseigne qu'il a choisie. Pour réussir il faut croire en ce que l'on vend !

Ces facteurs réunis conditionneront le succès et la pérennité de toute entreprise franchisée.

Par Patrick Ruicart de l'Observatoire de la Franchise